Que sont les frais de transaction étrangère?

Un couple payant des pâtisseries au comptoir d'un boulangerImage: Un couple payant des pâtisseries au comptoir d'un boulanger

En un mot

Les frais de transaction étrangère sont des frais que vous devez peut-être payer lorsque vous utilisez votre carte de crédit pour acheter des choses dans une devise étrangère. Ces frais sont généralement environ 2,5 % de votre achat.
Information sur les annonceurs

Les offres qui sont affichées sur ce site proviennent d’annonceurs tiers desquels Credit Karma reçoit une rémunération. Cette rémunération peut jouer sur la façon dont les produits sont affichés et sur l’endroit où ils sont affichés sur ce site (notamment l’ordre d’affichage). C’est cette rémunération qui permet à Credit Karma de vous offrir des services comme l’accès gratuit à votre cote et à votre rapport de solvabilité. Credit Karma s’efforce de fournir une vaste gamme d’offres à ses membres, mais ses offres ne représentent pas toutes les sociétés ou tous les produits de services financiers.

Voulez-vous éviter les frais de transaction étrangère lorsque vous voyagez à l’étranger avec votre carte de crédit canadienne?

Si vous voyagez fréquemment à l’étranger ou faites des achats en ligne en dollars américains ou en devises étrangères autres, il est important de bien connaître les coûts. Les frais de transaction étrangère sont des frais que votre émetteur de carte peut imposer pour convertir vos achats étrangers en dollars canadiens. Pour de nombreuses cartes de crédit, les frais de transaction étrangère sont environ 2,5 %.

Les frais de transaction étrangère sont également appelés « coûts de conversion pour les transactions effectuées en devises étrangères », « frais pour les transactions effectuées en devises étrangères » ou « frais de conversion pour les transactions effectuées en devises étrangères ».

Ces frais peuvent occasionner des coûts importants si vous ne faites pas attention. Examinons de plus près les frais de transaction étrangère et comment les éviter lorsque vous voyagez à l’étranger.


Comment les frais de transaction étrangère fonctionnent-ils?

Selon votre carte, on pourrait vous imposer des frais de transaction étrangère lorsque vous utilisez votre carte de crédit pour faire des achats en dehors du Canada ou dans une devise étrangère. Par exemple, lorsque vous utilisez votre carte pour payer en dollars américains lorsque vous voyagez aux États-Unis ou lorsque vous achetez des marchandises ou des services à partir d’un site Web américain.

Lorsque vous faites un achat à l’étranger ou dans une autre devise, votre société de carte de crédit peut faire deux choses.

  1. Elle peut appliquer un taux de change pour convertir la devise dans laquelle vous avez fait votre achat en dollars canadiens. Dans certains cas, l’institution financière qui émet votre carte pourrait même convertir le montant en dollars américains, puis en dollars canadiens.
  2. Une fois le montant converti en dollars canadiens, vous serez facturé des frais de transaction étrangère en tant que pourcentage du montant de l’achat. (Cela signifie que même si votre achat a été converti deux fois, en dollars américains, puis en dollars canadiens, vous serez facturé les frais de transaction étrangère une fois.)

Le taux de change appliqué à votre achat par votre carte est souvent déterminé par le réseau de carte, par exemple, Mastercard ou Visa. Une fois le montant d’achat converti en dollars canadiens, les frais de transaction étrangère s’appliquent.

Voici un exemple. Disons que vous faites un achat de 500 $ US sur votre carte de crédit.

  1. D’abord, votre achat de 500 $ US est converti en dollars canadiens. Disons que le taux de change actuel est de 1,32 dollar canadien pour 1 dollar américain.

500 $ US x 1,32 = 660 $ CA

  1. Ensuite, les frais de transaction étrangère sont appliqués. Disons que c’est 2,5 %.

660 $ x 0,025 = 16,50 $

  1. Additionnez les deux sommes pour le montant total que vous payerez pour l’achat.

660 $ + 16,50 $ = 676,50 $

Conseils pour éviter des frais à l’étranger

Recherchez une carte de crédit sans frais de transaction étrangère

Lors de votre recherchez, examinez le site Web de la carte de crédit et vérifiez s’il existe des frais de conversion de devises étrangères ou de transaction étrangère.

Il n’est pas facile actuellement de trouver une carte de crédit sans frais pour faire des achats à l’étranger. Même si vous en trouvez une, vous devriez toujours avoir à payer des frais annuels. Vous devez déterminer si payer les frais annuels sans avoir à payer les frais de transaction étrangère en vaut la peine.

Payer dans la devise locale

Si on vous donne le choix, c’est presque toujours une bonne idée de choisir de payer dans la devise locale lorsque vous achetez des marchandises et des services à l’étranger. Par exemple, si vous êtes aux États-Unis et que l’on vous donne le choix de payer en dollars américains ou en dollars canadiens, il vaut probablement mieux de choisir de payer en dollars américains.

Avoir le choix de payer dans la devise locale ou de convertir la transaction dans votre devise s’appelle la « conversion dynamique des devises » et celle-ci est offerte par certains détaillants, restaurants et GAB. Si on vous donne le choix, c’est généralement une bonne idée de payer dans la devise locale au lieu de convertir le montant en la devise locale car la conversion coûtera probablement beaucoup plus. Et on vous facturera probablement les frais de transaction étrangère quand même.


Dernière ligne

La prochaine fois que vous voyagez ou faites un achat à l’étranger, prévoyez à l’avance afin d’éviter de payer des frais de transaction étrangère importants.

Commencez par examiner les cartes de crédit que vous possédez déjà. Si vous voyagez beaucoup à l’étranger ou faites beaucoup d’achats en dehors du Canada, vous devriez peut-être envisager de demander une carte de crédit sans frais de transaction étrangère, mais assurez-vous que le montant que vous économiseriez en frais de transaction étrangère est supérieur aux coûts de tout frais annuel que vous auriez à payer.


Note de la rédaction: Credit Karma reçoit une rémunération d’annonceurs tiers, mais cette rémunération n’influence pas les opinions de nos rédacteurs. Nos partenaires commerciaux n’examinent pas, n’approuvent pas ni ne sanctionnent notre contenu rédactionnel. À notre connaissance, ce contenu est exact au moment où il est publié.

About the author: Sean Cooper bought his first house when he was just 27 and paid off his mortgage at 30 in 3 years. An in-demand personal finance journalist, money coach and speaker, h… Read more.